Second Life

Tout les jeux

Modérateur: BF_Moderateur

Second Life

Messagede BF_snipermjc » Dim 11 Mar 2007 21:41

Image

Il est difficile de passer à côté du battage médiatique fait autour de Second Life. En effet, il ne se passe pas une semaine sans que n'apparaisse un article dans un journal, une remarque à la radio ou encore un reportage à la télé. Souvent présenté comme un jeu vidéo, il nous a semblé nécessaire d'accorder à ce produit un dossier dans lequel nous allons démonter quelques idées reçues. A commencer par la première : non, Second Life n'est pas un jeu puisqu'il n'y a absolument rien de ludique dans ses mécanismes. Il s'agit en fait d'un univers virtuel en ligne dans lequel on évolue avec son avatar. On peut visiter le monde qui nous entoure, faire des rencontres avec les autres personnes présentes, acheter des vêtements... Mais il n'y a aucun but à atteindre, aucune quête, aucune mission autre que celle consistant à faire vivre sa vie à notre personnage. Bref, on pourrait presque qualifier Second Life de simple chat amélioré en 3D - une appellation un petit peu réductrice, il est vrai.

Pourquoi donc les médias s'y intéressent autant ? Il suffit d'aller consulter quelques articles ici et là pour s'apercevoir que trois aspects retiennent l'attention des journalistes. Le premier, c'est la possibilité qui nous est offerte de vivre une seconde vie, virtuelle celle-là. Le deuxième, c'est le fait que Second Life soit en prise directe avec la réalité. En effet, les marques, partis politiques et courants de tout bord y sont de plus en plus représentés et utilisent le produit pour faire leur promotion. Enfin, un troisième élément explique l'intérêt des médias : la possibilité de gagner de l'argent grâce à un taux de change appliqué par l'éditeur entre l'argent réel et l'argent virtuel. Du coup, c'est la porte ouverte à la vente ou à la location de services en tout genre, avec les dérives que cela peut entraîner. Evidemment, ce dossier n'a pas l'ambition d'être exhaustif sur tous les aspects de Second Life, mais a pour objectif de faire un tour d'horizon de ce que l'on peut trouver dans cet univers parallèle.
Image

Avant de pouvoir débuter sa nouvelle vie et devenir résident de Second Life (c'est ainsi que l'on qualifie les utilisateurs du logiciel), il faut commencer par télécharger le client sur le site officiel. Ce dernier n'est pas lourd , pèse environ 30 Mo et est disponible pour systèmes Windows, Linux et Mac. Ensuite, il est nécessaire de créer un compte sur le site officiel. Pendant cette étape, vous devrez fournir quelques données personnelles (nom, adresse e-mail...) mais aussi choisir un prénom pour votre avatar et un nom de famille dans une liste déroulante. Une fois ces deux étapes accomplies, vous pourrez enfin lancer Second Life. La première impression n'est pas très engageante : c'est moche, très mal animé, ça saccade et ça lagge beaucoup. et pour cause, le jeu date de 2003 et il télécharge les décors à mesure que vous visitez de nouveaux lieux. Quand bien même, les premières minutes risquent d'être pénibles. Bref, on se demande vraiment pourquoi un logiciel aussi repoussant parvient à attirer autant l'attention sur lui. Il faut aussi préciser que tout est en anglais ou presque. Certes, il y a bien une traduction française en cours, mais celle-ci est pour l'heure à l'état de bêta largement incomplète. En outre, puisque la majorité des utilisateurs est anglophone, il est logique que cette langue soit dominante dans ce monde virtuel. Néanmoins, la communauté française est bien présente et constitue tout de même le deuxième bataillon des utilisateurs devant les Germaniques.
Image

Pour ce qui est du prix, c'est très simple : c'est gratuit ! Enfin, presque... En fait, Second Life n'est a priori pas payant : vous pouvez le télécharger, l'installer et l'utiliser sans limitation de durée et sans débourser un sou. Le problème, c'est qu'on s'aperçoit très vite que tous les éléments un tant soit peu intéressants sont payants, que ce soit les vêtements pour habiller son personnage, les habitations, la plupart des distractions... Bref, c'est un peu comme dans la vraie vie. Pour refléter cet état de fait, une monnaie virtuelle a été inventée : le "Linden Dollar". Contrairement à la plupart des jeux de rôle en ligne, un lien unit réellement cette monnaie factice au le véritable argent. Ainsi, pour avoir des Linden, il faut en acheter par le biais d'une transaction par carte bancaire. Il y a même un cours entre le Linden et le dollar US. Pour vous donner un ordre d'idée, à l'heure où j'écris ces lignes, 1 dollar vous donne droit à 186 Linden. Bref, vous pouvez remplir votre compte en banque virtuel avec de l'argent bien réel et on ne peut donc que vous suggérer la plus grande prudence vis-à-vis de cette possibilité. Il existe aussi une formule dite "Premium" coûtant 9,95 dollars/mois (environ 7,70 euros). Cette dernière permet à votre avatar de gagner 300 Linden par semaine en guise d'argent de poche. Il pourra aussi acquérir un terrain de 512 mètres carrés. Au-delà, il devra s'acquitter d'un coût de location mensuel variable en fonction de la surface souhaitée.


Lorsqu'on découvre le produit, force est d'admettre que l'on est un peu perdu. L'interface n'est pas très pratique à utiliser et pour les non anglophones, attention, le tutorial est intégralement dans la langue de Shakespeare. Pour demander de l'aide, mieux vaut se rendre dans des zones fréquentées par des Français. Vous pouvez utiliser le moteur de recherches intégré pour en trouver ou bien cliquer sur ce lien qui téléportera votre avatar directement dans le "Second Life French Center", un lieu de coopération entre francophones où vous pourrez poser vos questions et débuter simplement votre vie virtuelle.
Image

SITE OFFICIEL :arrow: http://www.secondlife.com/
Image
Avatar de l’utilisateur
BF_snipermjc
Je rêve en pixels shaders la nuit
Je rêve en pixels shaders la nuit
 
Messages: 253
Inscription: Sam 04 Juin 2005 16:59
Localisation: lausanne suisse

Retourner vers Autres jeux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron