Open source vs MS

news virus, failles, trojans.......

Modérateur: OPERATEUR

Open source vs MS

Messagede BF_SLD » Ven 25 Mai 2007 18:49

Dans une récente actualité, Microsoft accusait la communauté Open Source de violer 235 de ses brevets. Dans le wiki de DTP (Digital Tipping Point), déjà plus de 600 internautes demandent ouvertement à Microsoft d'attaquer la communauté Open Source en justice. De plus, les auteurs incitent tous les utilisateurs hors Etats-Unis à les soutenir, pour encourager leurs homologues américains à le faire également. (le site de l'informaticien)
Vivre libre ou mourir
\pas de moi/
Image
Avatar de l’utilisateur
BF_SLD
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3782
Inscription: Sam 08 Mar 2003 01:46
Localisation: FRANCE (essonne)

Messagede BF_Cleobul » Dim 27 Mai 2007 11:39

"C'est l'hopital qui se fout de la chariter"

Toutes les bonnes idées dans les produits MS ont été reprise de produits libres. Il faut pas se tromper : Soit MS fait des produits informatiques, soit ils se transforment en cabinet d'avocats spécialisés dans la dépose de brevets avant les autres.

Globalement, je trouve que c'est une bonne nouvelle, car si MS attaque l'OpenSource, c'est que l'Opensource les gènent, ce qu'ils ont toujours niés.
BF_Cleobul
Fait partie des murs du forum
 
Messages: 463
Inscription: Mar 19 Déc 2006 22:35
Localisation: 92250 La Garenne Colombes

Messagede BF_SLD » Mar 29 Mai 2007 11:32

En complement de la news si dessus.

Au début quand MS a criée au "vol" de ces licences, le monde de l'Open Source a répondu, qu'eu ne "cacher" pas leur noyau et qu'en justice il faudrait le rendre "public" le noyau de MS et là c'est des "vols" de brevet a IBM que l'on decouvrirait :twisted:

Voila pourquoi le monde Open Source veut que MS les attaques en justice

Ps : pour ceux a qui Open Source ne veut rien dire, c'est le "monde" du programme gratos, exemple : unix, linux etc...
Vivre libre ou mourir
\pas de moi/
Image
Avatar de l’utilisateur
BF_SLD
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3782
Inscription: Sam 08 Mar 2003 01:46
Localisation: FRANCE (essonne)

Messagede BF_SLD » Sam 14 Juil 2007 17:25

Pour continuer et faire groupir

VIOLATIONS DE BREVETS MS : REACTIONS (SUITE)

Deux autres figures emblématiques du logiciel libre, Linus Torvalds, « père » du noyau Linux, et Eben Moglen, principal avocat-conseil de la FSF, ont tenu également à réagir à l’annonce de MS. Selon les deux hommes, en accord sur les conclusions des propos de Microsoft, il ne sert à rien de proférer de tels discours sans acte précis par la suite. À moins, bien sûr, de propager simplement une peur quant à l’utilisation des logiciels libres. La communauté du libre attend donc de voir Microsoft agir concrètement au-delà de simples annonces. (PCINpact)

LICENCE GPLv3 : NOVELL S’INQUIETE

Novell a exprimé ses inquiétudes concernant la prochaine licence GPLv3, qui pourrait mettre un terme à son partenariat avec Microsoft. "Nous pourrions être amenés à modifier l'accord qui nous lie à Microsoft en des termes qui nous seraient moins favorables que le contrat actuel ou voir réduire notre capacité à intégrer du code GPLv3 dans nos produits. Chacune de ces deux alternatives affecterait nos affaires et notre résultat opérationnel ", a lancé Novell en guise d’avertissement dans un passage de son rapport annuel mentionnant les "facteurs à risques" potentiels. "Dans ce cas, nous serons sans doute amenés à explorer des alternatives pour résoudre le conflit, mais rien n’indique que nos efforts porteront leurs fruits", poursuit la firme américaine.

La sortie de la version GPLv3, actuellement dans sa phase finale d’élaboration, est attendue pour juillet. Il appartiendra ensuite aux développeurs de migrer ou non leurs applications vers la nouvelle licence lorsqu’elle sera disponible. La licence étend automatiquement une licence accordée à un utilisateur d’un logiciel GPLv3 à tous les utilisateurs de cette application ou de ce composant. Cela aura pour effet de contraindre Microsoft à proposer aux développeurs et aux utilisateurs une licence globale là où l’accord actuel prévoit une autorisation exclusive aux clients de Novell.

Les conditions d’utilisation découragent en outre les entreprises à conclure des accords de brevet similaires à celui Novell-Microsoft en leur refusant le droit de commercialiser tout logiciel sous licence GPLv3. Novell avait déclaré précédemment qu’il s’engageait à commercialiser son système d’exploitation SuSE Linux tout en poursuivant son partenariat avec Microsoft. Novell s’est pour l’heure refusé à tout commentaire. (vnunet)

VIOLATION DE BREVETS MS : LA LINUX FOUNDATION CONTRE-ATTAQUE

La Linux Foundation passe aujourd’hui dans un mode contre-offensif puisque son directeur Jim Zemlin prend une position claire : « Touchez à un membre de la communauté Linux, et vous aurez à faire à nous. Microsoft n’est pas le seul possesseur de brevets, et potentiellement pas le plus grand, concerné dans ce domaine. Certains membres individuels de l’écosystème Linux ont des portefeuilles de brevets significatifs. Les groupes industriels, comme l’Open Innovation Network et nos propres programmes légaux à la Linux Foundation, rassemblent les brevets de nos membres en un arsenal apte à détourner les attaques des prédateurs. Avec le soutien de nos membres, la Linux Foundation a également créé un fond légal pour défendre les développeurs et les uitilisateurs de logiciels libres contre les attaques malveillantes. Nous n’espérons pas le faire, mais si besoin, nous utiliserons ce fonds pour défendre Linux. »

La question de l’utilisation des brevets pour se défendre, voire pour contre-attaquer, soulève des questions d’éthique au sein du mouvement open source. Il n’est pas tout à fait dans l’esprit de ce milieu en effet d’en arriver à « utiliser les armes de l’ennemi », surtout quand la GPL, dans sa version actuelle, est assez floue sur le sujet. Toutefois, la prochaine version de la licence pourrait véritablement permettre un déploiement d’un parapluie en utilisant les brevets. (PC Inpact)

MICROSOFT RECRUTE AUPRES DE LA LINUX FOUNDATION

Tom Hanrahan, responsable de l’ingénierie à la Linux Foundation, a été engagé par Microsoft. L’homme compte à son actif une très longue expérience du monde de l’open source, avec par exemple une carrière chez IBM avant de rejoindre l’OSDL (Open Source Development Labs). Il dirigera l’ensemble de la division « Linux Interoperability », avec à la clé la direction du laboratoire créé conjointement par Microsoft et Novell. (Pc Inpact

LOGICIEL LIBRE

- Le groupe informatique français Bull renforce son implication dans la promotion des logiciels libres. Il ouvre le site NovaForge.org, présenté comme le «1er site comparatif et interactif de promotion des logiciels libres en France».

Concrètement, NovaForge.org propose des informations à destination des décideurs et des informaticiens intéressés par les solutions non propriétaires. L'objectif est de les rassurer et de les convaincre à passer le cap. Ils peuvent y retrouver notamment une liste de 200 logiciels libres majeurs classés par catégories, des fiches de synthèse sur les 120 logiciels libres les plus utilisés en entreprise, ainsi que des conseils d'experts pour sélectionner et intégrer des solutions non propriétaires.

Cet outil est complémentaire à celui récemment proposé par l'association Aful: elle a publié sur son site un panorama des modèles économiques autour du libre. (zdnet)

LOGICIEL LIBRE

- Le groupe informatique français Bull renforce son implication dans la promotion des logiciels libres. Il ouvre le site NovaForge.org, présenté comme le «1er site comparatif et interactif de promotion des logiciels libres en France».

Concrètement, NovaForge.org propose des informations à destination des décideurs et des informaticiens intéressés par les solutions non propriétaires. L'objectif est de les rassurer et de les convaincre à passer le cap. Ils peuvent y retrouver notamment une liste de 200 logiciels libres majeurs classés par catégories, des fiches de synthèse sur les 120 logiciels libres les plus utilisés en entreprise, ainsi que des conseils d'experts pour sélectionner et intégrer des solutions non propriétaires.

Cet outil est complémentaire à celui récemment proposé par l'association Aful: elle a publié sur son site un panorama des modèles économiques autour du libre. (zdnet)

LOGICIEL LIBRE

La société Linagora, éditeur et fournisseur de services en logiciels libres, s'offre la SSLL AliaSource pour un montant non communiqué. Avec ce rachat, elle revendique la place de «leader français du logiciel libre», en terme de chiffre d'affaires. Les revenus cumulés des deux entités atteindraient 9 millions d'euros pour l'exercice 2007. Un CA sans équivalent en France pour une entreprise spécialisée dans les logiciels libres.

Grâce à cette acquisition, Linagora se dote d'une plus grande capacité de R&D, indique la société. Elle récupère également la solution collaborative open source OBM (Open Business Management) éditée par AliaSource. (zdnet)
Vivre libre ou mourir
\pas de moi/
Image
Avatar de l’utilisateur
BF_SLD
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3782
Inscription: Sam 08 Mar 2003 01:46
Localisation: FRANCE (essonne)

Messagede BF_SLD » Dim 22 Juil 2007 13:41

CANONICAL ET MS

Après Novell, Xandros et tout récemment Linspire, des rumeurs sont apparues sur un possible nouvel accord avec Canonical cette fois, qui se tient devant la célèbre distribution Linux Ubuntu. Déjà critiqué pour ses choix dans divers domaines, Mark Shuttleworth, PDG de la société, s’est montré cependant assez clair quant à la position de sa société sur un tel accord.

Dans un billet sur son propre blog, Shuttleworth indique que Canonical a refusé toute discussion avec Microsoft « sous la menace d’infractions aux brevets non-spécifiées ». Shuttleworth critique d’ailleurs au passage Novell, Xandros et Linspire pour avoir succombé à la tentation en précisant que ces sociétés vivent désormais dans un faux sentiment de sécurité. Il est toutefois ouvert aux travaux menés justement par Microsoft et ses nouveaux « alliés » dans la mesure où les projets aboutiront à des solutions d’interopérabilité elles-mêmes open source. Il n’a toutefois aucune confiance dans le format OpenXML de la firme, jugeant que ses spécifications ne sont pas « assez bonnes ». Il y a également pour lui un danger dans le fait que l’éditeur ne laissera pas évoluer ce format dans la direction qui ne lui convient pas, quand bien même l’OpenXML est désormais géré par l’ECMA International, et probablement bientôt par l’ISO.

Shuttleworth ne ferme pas définitivement la porte à toute collaboration avec Microsoft car il ne pense pas qu’une quelconque société soit « intrinsèquement diabolique pour toujours ».(Pc Inpact)

MANDRIVA ET MS

Mandriva s’est exprimée sur le sujet des accords passés entre Microsoft et différents acteurs du monde de l’open source. Or, de même que Mark Shuttleworth avait dénoncé récemment ce type de protection, après que la FSF ait fustigé Microsoft via la voix de Richard Stallman, c’est au tour du PDG de Mandriva, François Bancilhon, de critiquer la firme de Redmond. Il indique clairement que sa société se base sur ce qu’elle voit. Or, jusqu’à présent, il n’y a eu « aucune évidence que Linux et les autres applications open source ont enfreint le moindre brevet ».

On retombe donc pour Bancilhon dans le FUD (fear, uncertainty and doubt) déjà tant décrié par la Free Software Foundation. On rappellera d’ailleurs qu’il avait été demandé à Microsoft de prouver ses dires quant aux brevets violés par les logiciels libres, et que la firme n’a jamais répondu à ce « défi ». (Pc INpact)
Vivre libre ou mourir
\pas de moi/
Image
Avatar de l’utilisateur
BF_SLD
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3782
Inscription: Sam 08 Mar 2003 01:46
Localisation: FRANCE (essonne)

Messagede BF_SLD » Mar 28 Aoû 2007 22:12

LA FONDATION LINUX APPELLE AU RESPECT DE MS

Pour s’améliorer, Linux doit reconnaître le leadership de Microsoft dans certains domaines, a déclaré Jim Zemlin, directeur exécutif de la Linux Foundation, à l’occasion du salon Linuxworld de San Fransisco. Les éditeurs open source doivent admettre que Windows est ici pour durer et qu’avec Microsoft, ils forment un duopole sur le marché des systèmes d’exploitation. La communauté Linux se doit par conséquent de respecter Microsoft et non de le ridiculiser.

Bien que Jim Zemlin ait déconseillé de lancer de vastes campagnes marketing et d’instaurer un système de relations publiques à la manière de Microsoft, il estime que la communauté Linux devrait reconnaître et défier les idées reçues sur le logiciel plutôt que de le renier.

Jim Zemlin a enfin appelé à une meilleure synchronisation entre les projets. A l’heure où les projets logiciels regroupent de plus en plus des projets multiples, il serait avantageux de synchroniser les calendriers de publication. (vnunet)
Vivre libre ou mourir
\pas de moi/
Image
Avatar de l’utilisateur
BF_SLD
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3782
Inscription: Sam 08 Mar 2003 01:46
Localisation: FRANCE (essonne)


Retourner vers FreeWare/Software/info du net

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron